AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.

Aller en bas 
AuteurMessage
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 5:52



    IDENTITÉ

      NOM • QUESNELL. Ce nom de famille lui vient de son père, bien qu'il ne l'ait guère connu. Il n'en apporte aucunes fiertés, puisque depuis de nombreuses années, il songe à prendre le nom de famille de sa mère.
      PRÉNOM(S) • SOREN, Marius.
      DATE DE NAISSANCE • Soren est né le 21 janvier.
      AGE • Vingt-et-un ans.
      STATUT // OCCUPATION • Ange Hybride.



    BIOGRAPHIE

      POUVOIRS • Les pouvoirs de Soren sont la persuasion, ce qui lui permet de soumettre des ordres à quiconque entendant sa voix, puis l'illusion, la possibilité de faire apparaitre des choses. Soren ne les maitrise pas très bien encore.

      PARTICULARITÉS •

      - Soren a une sainte horreur de l'odeur de cigarette. Par contre, il est accro à la caféine.
      - Pendant de nombreuses années, Soren trainait dans des affaires pas claires, au point de finir derrière les barreaux de nombreuses fois.
      - Le matin, il ne mange que des pancakes avec du Nutella, autrement, bonjour l'humeur.
      - Il ne parle plus à son père, car celui-ci est parti comme un voleur avec sa maitresse, laissant sa mère détruite.
      - Il joue de la guitare acoustique. C'est d'ailleurs la seule chose qui arrive à le calmer.
      - Il possède un tatouage sur le bras droit.
      - Le jeune hybride est un handicapé des sentiments, il ne s'est jamais attaché à une fille, parce qu'il n'arrive pas à extériorisé ses sentiments. Sauf la colère et la haine.
      - Il regrette énormément d'avoir coupé les ponts avec Nephtys, sa meilleure amie, mais il fait cela pour son bien, par peur de la mettre en danger. D'où sa soudaine difficulté à s'attacher, depuis la mort de William.


    AUTRES

      VOTRE PSEUDO • CHERRYTREE.
      PERSONNALITÉ DE L'AVATAR • PAUL WESLEY. I love you
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? En fait, j'ai trouvé l'adresse en cliquant sur le "WWW" de Posh sur Bazzart. Laughing
      COMMENTAIRES ? •


Dernière édition par Soren M. Quesnell le Dim 29 Nov - 23:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 5:53



1.


La nuit avait été agitée, mais le réveil avait été bien pire. Je ne me trouvais pas chez moi, et j’observais le corps de ma meilleure amie, à mes côtés, endormi. Les souvenirs regagnaient peu à peu ma mémoire, au point où j’avais finis par prendre peur. Cette personne que je connaissais depuis l’enfance, ma meilleure amie, celle qui connaissait mes maux les plus douloureux, les mauvaises choses que j’avais commise, qui avait supporté mon mauvais caractère. Nous avons franchit un pas que je ne pourrais jamais me pardonner. La soirée avait été arrosée, peut-être trop, parce que je regrettais. Comment pouvoir la regarder en face alors qu’elle ne représentait à présent qu’une simple histoire d’un soir, comment supporter son regard, comment retirer l’image de son corps nu que j’avais enlacé. À cette simple pensée, je m’étais alors dégagé doucement du lit, enfilant les affaires qui avaient trainés sur le sol toute la nuit. Je l’avais admiré l’espace d’une fraction de secondes, avec un fin sourire, puis j’étais partie, pour ne plus jamais revenir. Mais à peine avais-je passé la porte de ma maison que je commençais à fléchir, comme si on m’enfonçait un poignard en plein cœur, la douleur était insupportable, et je m’étais effondré sur le sol froid. La dernière chose que j’avais entendue, c’était la voix de ma mère, paniqué, l’entendant sangloter.

Ce n’est que quelques heures plus tard, que je repris mes esprits, me trouvant dans ma chambre, ma mère près de moi, le médecin au pied du lit. Je clignais des yeux, alors que j’entendais le médecin lui parlait. « Ce n’est qu’une mauvaise grippe, aucunes inquiétudes à avoir. » Mais je savais que ce n’était pas le cas, je le sentais au plus profond de mon être. « Merci beaucoup docteur. » Puis ma mère s’était installée à mes côtés, me caressant doucement les cheveux. Je serrais les dents, malgré mes yeux grands ouverts, ma mâchoire était crispée. Je me refusais de lui montrer ma souffrance, pour la simple et bonne raison qu’à chaque gémissement, je la voyais se précipiter vers moi, comme si elle avait peur que la vie quitte mon jeune corps. Je devais me montrer fort, car je n’avais jamais été un cadeau pour elle. Entre la drogue, les courses de voitures, les cambriolages, je ne comptais plus le nombre de fois où elle avait été appelée en pleine nuit pour venir me chercher au commissariat du coin. Je n’avais pas été un cadeau, et je devais vivre avec cela. Comme si toutes cette souffrance me poussait à réfléchir à mes actes, à comprendre que ce mal qui commençait peu à peu à devenir de plus en plus difficile à supporter, ce n’était que la répercussion des choses que j’avais commise, et de la souffrance que j’avais causé aux gens que j’aimais. Instantanément, mon esprit se dirigea vers cette tête blonde, avec ce regard bleuté qui pouvait me faire fléchir rien qu’en un battement de cil. Ma meilleure amie. Nephtys. Celle que j’avais considérée comme ma sœur, mais notre nuit avait finit par me revenir à l’esprit, comme si toutes les choses que j’avais fais pour maintenir notre amitié, avait été brisée par ce simple acte. Car à mes yeux, j’avais la sensation d’avoir profité d’elle, et j’avais préféré m’enfuir, pour faire le point.





2.


« Tu es un ange hybride. » J’avais alors fixé l’homme qui se trouvait devant moi, je ne le connaissais pas, et à vrai dire, je ne souhaitais pas le connaitre. Pour moi, il parlait russe, du vrai n’importe quoi. « On vous a pas dit que l’alcool, c’était mauvais pour la santé. » Il avait alors affiché un sourire en coin, qui avait fait remonter une soudaine colère en moi. « Puis, il faut mourir pour devenir un ange, et encore, il faut croire en Dieu pour cela. » Ma remarque semblait hilarante, puisqu’il avait éclaté de rire. « Il y a quelques jours, ta température a grimpée, ton médecin a dit que ce n’était qu’un petit rhume de rien, mais, dès que tu respirais, dès que tu mangeais, c’est comme si on t’arrachait un peu plus les poumons. Alors, tu n’es pas obligé de me croire, mais, comment explique-tu le fais que ta fièvre ait monté jusqu’à plus de 40. » Je l’avais alors fixé. Respirant difficilement, à cause de la colère qui grandissait de plus en plus en moi. Comment pouvait-il savoir cela, m’avait-il observé, connaissait-il ma mère ? Puis dans un geste de colère non contrôlé, je l’avais plaqué contre le mur, ma main autour de son cou, le visage ridait par la rage. « Ne vous approchez plus de moi, ni de ma mère, compris ? » Puis, je l’avais relâché, avant de partir, prêt à tout détruire sur mon passage, si je le pouvais.

**


L’homme n’avait pas tenu mes paroles, puisqu’alors que je poussais la porte de la maison, tournant ma tête vers la porte de la cuisine qui était ouverte, je l’avais vu installé à la table, entrain de boire un café que ma mère avait surement préparée. Déposant mon sac sur le sol, je m’étais dirigé d’un pas furieux dans la cuisine, au point de m’en prendre à ma mère. « Maman, pourquoi tu l’as fais entré ? » Ma mère s’était alors figée sur place, le visage surprit par autant d’animosité. « Il m’a dit que… tu étais un de ses élèves, et qu’il devait te parler. » Mon regard vert s’était tourné vers cet homme qui souriait doucement, savourant le café qu’il tenait entre ses mains. Ma mère m’avait alors embrassée sur la joue, avant de dire. « Je dois retourner au travail, n’oublies pas de ranger ta chambre. » Oui, j’avais un peu plus de dix-neuf ans, et je vivais encore chez ma mère, moi qui avais tant dit, auparavant, qu’à ma majorité, je quitterais le nid familial. Entendant la porte se fermait, l’homme s’était alors levé, se doutant sûrement que j’allais le sortir moi-même de cette demeure. « Nous avons mal commencé. » Et cela allait mal finir. Il allait finir la mâchoire cassé s’il continuait à me coller de cette sorte. « On se demande pourquoi. » Il avait alors repoussé la chaine pour l’enfoncer en dessous de la table. « Je m’appelle William. » Fronçant les sourcils, je ne prononçais pas un traitre mot, je me fichais pas mal de savoir qui il était, je voulais juste qu’il parte. « Je peux comprendre que toutes cette histoire te perturbe, mais crois-moi, si il y a bien quelqu’un de sage dans cette pièce, c’est moi. » Cette brève remarque me tira un sourire. Il avait reprit. « Les Forces Supérieures t’ont choisis. » Ce fut la goûte d’eau qui avait fait déborder le vase, puisque j’avais soudainement éclaté de rire, les Forces Supérieures. Je devais me trouver dans un truc avec une caméra cachée, ce n’était pas possible autrement. « Plutôt que de rire à plein poumon, peut-être que tu pourrais m’accorder le bénéfice du doute Soren. » 1. Comment connaissait-il mon prénom ? « Ta mère me l’a dit. » J’avais alors froncé les sourcils. Quoi ? « Je suis télépathe. » Arquant un sourcil, j’avais alors pensé à quelque chose d’amusant. Quel crétin. « Ce n’est pas très poli d’insulter quelqu’un que l’ont ne connait pas. » Et ce fût à cet instant que tout changea subitement.


**


QUELQUES MOIS PLUS TARD. Je me rendais à l’appartement de William, une chose qui était devenu habituel. D’ailleurs, il m’avait de nombreuses fois proposés de venir emménager chez lui, pour pouvoir m’investir à cent pour cent dans mon rôle, et empêcher ma mère de se poser des questions, surtout quand mes pouvoirs se manifestent. Il y a quelques temps de cela, William m’avait sauvé contre un démon hybride, je n’étais certainement pas totalement prêt à pouvoir faire quoi que ce soit, d’où sa proposition de venir vivre chez lui. Il vivait dans un appartement très grand, suffisamment grand pour héberger deux personnes. Montant les escaliers avec une main dans la porte de mon jean, je m’étais alors figé devant la porte de l’appartement, qui était entre ouverte. M’avançant, j’avais alors poussé légèrement la porte. « William ? » L’appartement était sans dessus dessous, comme si un cambrioleur était passé par là. Mais mon regard se stoppa sur le corps de William, qui se trouvait dans le salon. Me précipitant vers lui, je m’étais alors agenouillé, en le secouant légèrement, avant de poser mes doigts dans son cou pour savoir si il avait encore un quelconque rythme cardiaque. Plus rien. Attrapant mon téléphone portable, j’avais alors appelé les urgences, mais une personne se présenta devant moi. Ce même démon qui avait voulu m’attaquer. Une fille, belle, ma foi, si je ne la haïssais pas autant, et si elle n’était pas une ordure vivante. « Une bien douce vengeance, ne t’inquiètes pas, il n’a pas trop souffert. » J’étais prêt à la poursuivre, mais je me trouvais toujours au téléphone, indiquant l’adresse. La démone était partie. Jetant mon portable au sol, j’avais dévalisé les escaliers, pour me retrouver dans la rue, mais plus aucunes traces d’elle. J’avais un nouveau but. La tuer, pour venger William que je n’avais pas pu sauver, comme lui avait pu le faire pour moi.


Dernière édition par Soren M. Quesnell le Dim 29 Nov - 20:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 5:53



3.


« Soren, c’est encore Nephtys. Je voulais juste prendre de tes nouvelles, tu ne réponds pas au téléphone, logique, je ne parlerais pas à ton répondeur autrement. Ecoute… Ce n’est pas… » Mais je n’avais pas cherché à entendre le reste de son message, que je venais de supprimer, posant mon portable sur la comptoir du bar, une bière à la main. C’était devenu mon petit rituel, bon, je n’étais pas alcoolique, mais ma mère me tapait sur le système, et j’avais de plus en plus de difficultés à rester maitre de moi. Depuis que William était mort, je ne répondais plus de moi-même, un rien me m’était hors de moi, et encore plus depuis que cette blondasse me tournait autour, parce qu’elle avait été choisit pour le remplacer. Je ne voulais pas d’elle, je ne voulais pas la blesser, et causer sa mort. Je me refusais de perdre une nouvelle fois quelqu’un, et le sentiment de culpabilité qui ne me quittait plus, ne me permettait pas d’accepter son rôle. « Soren. » J’avais pris une gorgée, avant de me retourner vers Ainsley qui avait pris place à mes côtés. « Quoi ? » Elle connaissait ma froideur, et, cela n’était pas prêt de changer. Alors que j’allais porter la bouteille de bière à mes lèvres, elle me l’avait prise des mains, pour l’éloigner de moi. « Que tu le veuilles ou non, je serais ta Gardienne. » Mettant ma tête entre mes mains, geste qui prouvait mon exaspération, je m’étais tourné vers elle, le visage fermé bien que crispé. « Je ne veux pas de toi. » Alors que j’avais espéré que mes mots la blessent d’une certaine façon, elle n’avait fait que me fixer, avec un air déterminée. « Arrête de faire le petit malheureux, tu n’es pas assez fort pour prendre soin de toi face à ces hordes d’hybrides. » Les derniers mots de sa phrase avaient été prononcés dans un murmure. « Ce n’est pas une fille qui va prendre soin de moi, Gardienne ou pas. » Puis, je m’étais levé, quittant le bar, mais il semblait qu’elle l’en avait pas terminé avec moi. « Et ça joue le macho en plus. Ne laisses pas la culpabilité te détruire, et ne rends pas la mort de William inutile, il s'est battu pour toi, il a fait son devoir, n'abandonnes pas. » J’étais resté dos à elle, puis, était partie sans me retourner. Au fond, elle avait raison. Et c’était cela qui m’avait poussé à lui faire confiance, encore plus quand elle me protégea, et que je me rendis compte qu’elle avait tout aussi besoin d’être protégée que moi.


Dernière édition par Soren M. Quesnell le Dim 29 Nov - 20:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon D. Pittsburgh
ANGELSAnd through it all she offers me protection
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 12/11/2009
Occupation : libraire
Pouvoirs : illusion et télékinésie

Take it all away
AGE : vingt deux ans
MUSIC: ROSE • quitte moi
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 11:02

PAUUL
Bienvenue sur BtI I love you
décidemment ce www de posh est très utile

_________________

      ▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀▀
      THER USED TO BE A GREYING TOWER ALONE ON THE SEA.
      You became the light on the dark side of me.
      Love remained a drug that's the high and not the pill.
      But did you know, That when it snows, My eyes become
      large and, THE LIGHT THAT YOU SHINE CAN BE SEEN.


Dernière édition par Elyon D. Pittsburgh le Lun 23 Nov - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony Callahan

avatar

Age : 28
Messages : 29
Date d'inscription : 22/11/2009
Pouvoirs : Champ de force et de protection | Guérison.

Take it all away
AGE : Vingt quatre ans
MUSIC: MUSE ● Résistance
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 12:46

Bienvenue sur le forum ^^
Oui vous avez vu on est trop forte tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsley M. Wingates
CHERRY LIPS Whenever you came near the clouds would disappear
avatar

Age : 27
Messages : 192
Date d'inscription : 04/11/2009
Occupation : Danseuse @ Rumor.
Pouvoirs : Psychokinésie.

Take it all away
AGE : 21 years old.
MUSIC: Depeche Mode • Precious.
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 14:39

BWAAAAAH. I love you
Comment que j'suis trop contente. On dirait que la pub qui nous réussit, c'est mon www sur Bazzart. Laughing Arrow

_________________

    CAUSE SHE IS THE SUNLIGHT. You are everything I wanted, the scars of all I'll ever know. If I told you you were right, would you take my hand tonight ? If I told you you were right, would you leave your life and ride ? ©mattchbox, neversince ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyond.superforum.fr
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 17:12

Elyon D. Pittsburgh a écrit:
PAUUL
Bienvenue sur BtI I love you
décidemment ce www de posh est très utile

MILA.
Merci. I love you

EBONY •
MEGAAAAAAAN.
On est trop intelligentes.

POOOOOSH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leyah E. Dawson
PROMISES While she looked so sad in photographs, I absolutely love her.
avatar

Age : 25
Messages : 142
Date d'inscription : 05/11/2009
Occupation : Serveuse au Rumor.
Pouvoirs : Soon

Take it all away
AGE : Vingt trois printemps.
MUSIC: 30 STM ♦ from yesterday
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 23 Nov - 20:38

OOOOH.
Bienvenue bienvenue bienvenue et merci de ton inscription !

_________________

    GIVE ME YOUR HEART AND YOUR SOUL
    It's holding me, morphing me and forcing me to strive. To be endlessly cold within and dreaming I'm alive. I'm not breaking down, I'm breaking out, last chance to lose control... ava & sign ©️ delicious coconut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Sam 28 Nov - 4:43

Merci. I love you

Désolé du retard, je vais officiellement pouvoir commencer ma fiche, j'étais malade, alors voilà. Embarassed Donc, je voulais savoir si il était possible d'avoir un délai supplémentaire ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsley M. Wingates
CHERRY LIPS Whenever you came near the clouds would disappear
avatar

Age : 27
Messages : 192
Date d'inscription : 04/11/2009
Occupation : Danseuse @ Rumor.
Pouvoirs : Psychokinésie.

Take it all away
AGE : 21 years old.
MUSIC: Depeche Mode • Precious.
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Sam 28 Nov - 5:39

Oui, il n'y a pas de soucis. I love you

_________________

    CAUSE SHE IS THE SUNLIGHT. You are everything I wanted, the scars of all I'll ever know. If I told you you were right, would you take my hand tonight ? If I told you you were right, would you leave your life and ride ? ©mattchbox, neversince ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyond.superforum.fr
Soren M. Quesnell

avatar

Age : 26
Messages : 33
Date d'inscription : 23/11/2009

Take it all away
AGE : 21 ans.
MUSIC:
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Dim 29 Nov - 20:56

C'est tout caca, mais j'ai terminée ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ainsley M. Wingates
CHERRY LIPS Whenever you came near the clouds would disappear
avatar

Age : 27
Messages : 192
Date d'inscription : 04/11/2009
Occupation : Danseuse @ Rumor.
Pouvoirs : Psychokinésie.

Take it all away
AGE : 21 years old.
MUSIC: Depeche Mode • Precious.
WITH OR WITHOUT YOU:

MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   Lun 30 Nov - 0:00

Tu rigoles ou quoi, c'est trop parfait.
Je valide. I love you

_________________

    CAUSE SHE IS THE SUNLIGHT. You are everything I wanted, the scars of all I'll ever know. If I told you you were right, would you take my hand tonight ? If I told you you were right, would you leave your life and ride ? ©mattchbox, neversince ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyond.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.   

Revenir en haut Aller en bas
 
SOREN MARIUS _ words like violence, break the silence. END.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» Roubaix Lille Métropole by Marius. Stats please. Cherche rouleur ayant plus de 73
» Break It Down [Swann Neige]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
// BEYOND THE INVISIBLE // :: AT THE BEGINNING :: Le sanctuaire :: présentations validées-
Sauter vers: